Welcome!

The First European Consulting Organization 100% Dedicated to SaaS and Cloud Computing

Louis Nauges

Subscribe to Louis Nauges: eMailAlertsEmail Alerts
Get Louis Nauges via: homepageHomepage mobileMobile rssRSS facebookFacebook twitterTwitter linkedinLinkedIn


Blog Feed Post

Météo informatique : Tsunami Cloud/SaaS à l’horizon ! Troisième partie : postes de travail, objets d’accès

Wavesdark Je continue mon “feuilleton de l’été” ; après une introduction et un texte sur les serveurs, j’aborde aujourd’hui le sujet des postes de travail dans un contexte Cloud/SaaS.

PC Wintel Office actuel Je consacrerai l’essentiel de ce texte au monde de l’entreprise, qu’elle soit très grande ou petite, en essayant de répondre à deux questions :

- Quels seront, demain, les outils utilisés pour accéder au Système d’Information de mon entreprise.
- Quels seront les impacts de ces évolutions sur le marché actuel des postes de travail, encore très largement dominé par les PC Intel/Windows/Office/Internet Explorer.


Du PC aux Objets d’Accès (OA)

Depuis plus de 15 ans, les entreprises ont standardisé le PC Windows comme plateforme dominante d’accès aux applications professionnelles et Microsoft Office pour les outils bureautiques locaux.

PC disparu Magicien J’ai un “scoop” pour vous : ce PC ne va pas disparaître... immédiatement !
Il va simplement cesser d’être... la seule option, et c’est là que se prépare la rupture !

Pour accéder à une application en mode SaaS, Software as a Service, qui réside sur le Cloud, il n’y a qu’une seule contrainte :

Disposer d’un “objet d’accès” équipé d’un navigateur moderne.

Cette simple petite phrase résume le Tsunami qui se prépare pour tous les fournisseurs des matériels et de logiciels qui étaient nécessaires dans la génération précédente de solution, dominée par le PC Wintel.

C’est un sujet majeur, fondamental, que j’ai souvent abordé sur mon blog depuis trois ans, en parlant du CWR, Client Web Riche, de la marginalisation de Windows, et, plus récemment, de Vista ou de Chrome OS.

Ces Clients Web Riche ou ces Objets d’accès vont déclencher un bouleversement total du marché des outils que vont acheter les entreprises.
Le PC Wintel, encore ultra-dominant en 2009, avec environ 90 % de part de marché dans les entreprises, va céder son trône à une ... extraordinaire variété de solutions !
Soyons clair : un PC Wintel restera “aussi” un outil d’accès aux usages Cloud/SaaS, mais.... il ne sera plus que l’une des options possibles !


Objets d’Accès : l’embarras du choix !

Usine 2CV Qu’elle était confortable, pour les responsables informatiques, cette époque où l’on pouvait décider de déployer le même PC pour tout le monde, avec un “master” commun ! Cela ressemblait à la situation du directeur de la production de Citroën, qui dans les années 50, ne fabriquait que des 2CV grises, avec en plus 4 ans de commandes déjà enregistrées.

Amis informaticiens, il va falloir apprendre à gérer la variété ! Dur ! Dur !

Eventail Objets d'accès Pour bien comprendre les lignes qui suivent, il ne faut pas oublier que, dans les objets d’accès, je regroupe tout outil informatique qui dispose d’un navigateur, soit, en priorité :
- PC Windows “classiques", laptops et de bureau
- Macintosh
- Netbooks
- Smartphones
J’avais déjà présenté, dans un autre texte, cet éventail de solutions.

Un Objet d’accès Cloud/SaaS se compose de trois composants clefs :
- Un navigateur : l’outil essentiel.
- Un OS, le système d’exploitation, au service du navigateur.
- Un processeur, pour faire fonctionner ces deux logiciels d’infrastructures.

Pour chacun de ces trois composants, quelles seront les principales options disponibles sur la période 2009 -2013 ?
Avant de rentrer dans les détails, je ferai deux remarques :
- Dans chacune des listes de produits, j’ai choisi l’ordre alphabétique pour éviter tout favoritisme.
- Les solutions en italiques sont “Open Source”.

Ce schéma, qui regroupe les principales solutions disponibles, permet, théoriquement, de créer 6 x 11 x 6, soit environ ... 400 combinaisons !
Processeur, OS, Navigateur options Heureusement qu’elles ne seront pas toutes opérationnelles !
A titre d’exemple, Windows ne fonctionne pas, aujourd’hui, sur les processeurs ARM.


Quel butineur (navigateur) ?

Les utilisateurs vont passer l’essentiel de leur temps dans le navigateur de leurs objets d’accès ; il est donc essentiel de les équiper efficacement et intelligemment.  Les six navigateurs dominants des cinq prochaines années sont maintenant connus, et je ne vois pas arriver de nouvel intervenant significatif.

Browsers stats Europe July 2009 Ce sont :
- Chrome, de Google
- Fennec, le Firefox mobile de Mozilla
- Firefox, de Mozilla
- Internet Explorer, de Microsoft
- Opera, et en priorité sa version mobile
- Safari, et sa version mobile, d’Apple

Europe, juillet 2009 : pour la première fois, dans les statistiques de “StatCounter”, les différentes versions d’Internet Explorer passent sous la barre des 50 % !

Je vais, une fois de plus, me livrer à un pronostic, cette fois sur les parts de marché des navigateurs en 2013 :
- Solutions Open Source : 70 % du marché, avec Mozilla (Firefox + Fennec) dominant.
- Solutions propriétaires : 30 % avec IE gardant de 15 à 20 % du marché.


Quels OS ?

Cornucopia Nous venons de basculer, en moins d’une année, dans un marché où l’offre est devenue surabondante ! Les 11 OS que j’ai retenus sont :
- Android, de Google
- Chrome OS de Google
- MacOS d’Apple
- LiMo (Linux Mobile), de la fondation Linux
- Moblin (Mobile LInux) d’Intel
- RIM (BlackBerry)
- Symbian , de Nokia
- Ubuntu, de Canonical (principal représentant des Linux sur PC classiques)
- WebOS de Palm
- Windows 7 de Microsoft
- Windows Mobile de Microsoft

Cela fait beaucoup, cela fait beaucoup trop ! Tous ne survivront pas !
 
Un nouveau pronostic s’impose : quelles seront leurs parts de marché en 2013 ?

7 mercenaires - Sur les objets d’accès très mobiles, smartphones et netbooks, qui seront majoritaires en 2013, je pronostique une victoire complète du “gang des Open Source”, Android, Moblin, LiMo et Symbian, avec plus de 80 % de part du marché. MacOs restera la seule solution propriétaire significative.
- Sur les objets d’accès à écrans de 13 pouces et plus, principalement les PC et Macintosh x86, Windows, toutes versions confondues, devrait rester en tête, autour de 50 %, Chrome OS et MacOS, restant les challengers avec 30 à 40 % à eux deux.


Quels processeurs ?

Dans ce domaine, les choix sont plus simples, mais tout aussi stratégiques.
- Tous les PC Windows, tous les Macintosh utilisent aujourd’hui des processeurs x86, Intel ayant un peu moins de 80 % du marché et AMD / Via se partageant le reste.

Qualcomm-snapdragon-chipset - L’immense majorité des smartphones utilisent des processeurs “Risc” développés par ARM et commercialisés, sous licences, par de nombreux partenaires.  L’un d’entre eux, Qualcomm, a annoncé une nouvelle plateforme, Snapdragon, qui vise en priorité les netbooks et les smartphones haut de gamme.

Cette menace est l’une des principales raisons du divorce annoncé entre Microsoft et Intel, et de l’annonce par ce dernier de l’OS Moblin.

Le Tsunami Cloud/SaaS va pousser l’essentiel du marché vers des objets d’accès qui fonctionnent très bien avec des processeurs économiques.
C’est une très mauvaise nouvelle pour .... Intel.

Intel Price list July 2009 Comme le montre ce tableau sur les prix de vente des processeurs, Atom, qui est omniprésent sur les netbooks, a un prix de vente officiel de $30 à $40 environ, à comparer aux $200 à $1000 des processeurs haut de gamme que l’on trouve sur les PC puissants.


La seule chance de survie des PC Windows, le ... Low cost !

Dans ce contexte, tous les fournisseurs ont compris qu’ils devront proposer des machines raisonnables et low-cost.
Compaq Wall-mart $298 En rédigeant ce texte, dimanche 26 juillet, je suis tombé sur ce blog d’une “PME de la distribution”, Wallmart, qui propose, entre autres :
- Un PC Compaq (HP), processeur AMD, écran 15, 6 pouces, Windows Vista, 3 Go de Ram, pour $298, soit environ  215 €.
- Les personnes très “riches” peuvent, pour $548 (392 €), choisir un Acer ultrafin avec processeur Intel, RAM de 3Go, disque dur de 320 Go.

Déjà, en 2009, on constate que les prix de vente des objets d’accès Cloud/SaaS se concentrent sur la fourchette 300 à 600 euros.
Ce sont les prix de vente “nus” d’un netbook, d’un iPhone ou d’un PC portable 15 pouces.

Compaq at $1 with Sprint Demain, nous achèterons la majorité de nos objets d’accès comme nous le faisons pour nos smarphones, avec un contrat et une subvention des opérateurs téléphoniques.
Il est maintenant possible d’acheter, aux USA un Netbook Compaq pour ... $1, avec un contrat de 24 mois chez l’opérateur Sprint Nextel, alors que son prix “nu” est de $400.

Intel, HP, Dell, Acer, Toshiba... préparez-vous immédiatement à ce que prix moyen de vente de vos processeurs, de vos PC soit de plus en plus proche de vos produits d’entrée de gamme.

Intel, HP, Dell, Acer, Toshiba... préparez-vous immédiatement à ce qu’une partie importante de vos clients actuels bascule sur des smarphones et des netbooks en ... substitution de leurs PC haut de gamme actuels.

Une bonne nouvelle pour votre chiffre d’affaires ? Une bonne nouvelle pour vos marges ?


Impacts du Tsunami Cloud/SaaS sur Microsoft

J’avais parlé récemment de la fragilité des marges principales de Microsoft, qui sont faites sur Windows poste de travail et Office, deux produits qui n’ont plus de raison d’exister dans un monde Cloud/SaaS.

Le 23 juillet 2009, Microsoft a annoncé des résultats trimestriels catastrophiques, avec une baisse du chiffre d’affaires de 17 % et des bénéfices de 29 %.

Contrairement à ce qu’annonce Microsoft, ce n’est pas un accident, lié à la “crise”, ce n’est que la continuité d’un mouvement de fond, que le Tsunami Cloud/SaaS va encore amplifier.

J’ai eu la curiosité de comparer le cours de bourse de Microsoft à celui du Nasdaq, qui regroupe les principales sociétés technologiques aux USA.
MS vs Nasdaq 24 juillet Sur les cinq dernières années, déjà, Microsoft fait moins bien.

Google Apps vs Nasdaq 24 juillet Faut-il enfoncer encore plus le clou ? Ce deuxième graphique, sur la même période, montre qu’Apple et Google ont fait respectivement 8 fois et 3 fois mieux que le Nasdaq !

Et demain ?
Après l’échec de Vista, Microsoft espère que Windows 7 va l’aider à remonter la pente. J’aimerais les croire, mais rien n’indique que Windows 7 sera un grand succès dans les entreprises.
Sisyphe Windows Windows 7 est probablement un bon produit, j’accepte même l’idée que ce sera la meilleure version de Windows jamais produite.

Le drame, pour Microsoft, c’est que Windows 7 ne correspond plus aux attentes de la grande majorité des consommateurs, et en particulier dans les entreprises qui migreront vers des solutions Cloud/SaaS.

J’espère que Microsoft ne compte pas trop sur les DSI des grands groupes pour augmenter ses ventes, même si j’ai entendu des “horreurs” à ce sujet, cette semaine.

Anerie DSI Vista

Il m’a été rapporté que l’une des plus grandes entreprises françaises, sérieuse, profitable, “bien sous tout rapport” serait en train de planifier le ... déploiement de Windows Vista en 2011.

Oui, vous avez bien lu, Vista, et en 2011 !

Par pudeur, je préfère ne pas nommer cette entreprise, j’espère vraiment que c’est un canular et qu’il n’existe plus un seul DSI capable d’une telle aberration stratégique, technique et économique !
Je crains, hélas, que ce ne soit la réalité. Il est, heureusement, encore temps d’arrêter cette catastrophe annoncée, cette imbécilité rare !

Contrairement à ce qu’expriment parfois certains commentaires, il ne s’agit pas de faire de l’antiMicrosoft primaire, au contraire !
Je suis toujours désolé de voir une grande entreprise, qui comme toutes les grandes entreprises, ont, à un moment de leur histoire, été de très grandes réussites techniques et économiques, prendre le risque de se marginaliser en restant trop longtemps sur des marchés qui avaient fait leur succès.

Gm market share US 1920 - 2009 Ce graphique fait froid dans le dos ; il représente la part de marché automobile de General Motors aux USA ! GM est passé de 50 % du marché à la faillite, en refusant de voir évoluer la demande.

Voitures économiques, voitures hybrides, faible consommation dans l’automobile, Cloud Computing, SaaS, dans l’informatique, ce sont des mutations que l’on voit arriver depuis longtemps pour l’automobile, plus récemment pour l’informatique.

J’espère vraiment que Microsoft ne sera pas le prochain GM ; l’industrie informatique en a, hélas, déjà connu beaucoup, qui avaient pour nom Digital, Compaq ou Wang.

Le marché du poste de travail, de l’objet d’accès en 2013 sera aussi différent de celui de 2009 que le marché de l’automobile 2009 l’est par rapport à 1980.

Les Intel, Microsoft, Dell, HP, Toshiba et tous les autres leaders actuels sur le marché actuel des PC doivent, immédiatement, se préparer à affronter ce Tsunami Cloud/SaaS.

Il est encore temps, mais il faut réagir, vite, très vite !

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.